Storyteller allows you to weave a narrative around your Strava data, and to share it with the world. Start here Login with Strava
Join the Storyteller Club on Strava. A simple way to let your followers know about Storyteller.
Emmanuel FIANDINO , , ,

Story for La Dent du Villard


Sous l’impulsion des sorties précédentes, on remet le couvert. Il faut en profiter car le temps est relativement chaud et sans précipitations.  
Cette fois-ci direction la Tarentaise et plus précisément à Bozel, point de départ de la sortie de la Dent de Villard.
Il s’agit d’un sommet culminant à 2285m (sur la carte IGN) avec plusieurs difficultés que ce soit à la montée comme à la descente.

Petit aparté sur cette sortie car je devais être de retour à la maison pour 12h00. Outre le calcul du temps de montée, de descente ainsi que le transit Chambéry -> Bozel aller et retour en voiture, je me suis arrangé pour commencer à rouler à l’aube ou plutôt l’aube civile. Dans wikipédia, l’aube civile est je cite «le moment à partir duquel il y a suffisamment de lumière pour que les objets environnants soient identifiables et que les activités de commerce puissent commencer. Elle est définie de façon formelle comme le moment à partir duquel le soleil est à 6° sous l'horizon le matin »
Mais il faut calculer cette heure précise ou je peux commencer à rouler sans éclairage et suffisamment tôt pour ne pas perdre de temps. Un site internet m’a calculé qu’à BOZEL ce 11 septembre, l’aube civile commence à 06h41.
Je suis donc arrivé pour 06h35 et j’ai commencé à rouler à 06h54. Je confirme qu’à 06h41 ; effectivement on peut commencer à rouler sans phare et même en sous-bois mais que 10mn avant, c’est plus délicat. Je garde donc ce lien sous le coude pour les prochaines sorties.

Revenons au déroulé de la sortie : Mise en jambe très longue et ce n’est pas plus mal pendant 3km environ sans gain/perte de dénivelé importante avant d’arriver sur la route de Courchevel que j’emprunte sur environ 3km jusqu’à la sortie de Saint bon, puis direction la Jairaz pour très vite prendre de l’altitude jusqu’au lac de la Rosière 700m de dénivelé plus haut. Cette partie « Jairaz-Lac de la Rosière » est assez physique puisqu’il faut pousser à pas mal d’endroit. Je préfère prévenir car sur certains sites, les topos indiquent que tout passe sur le vélo jusqu’au sommet, ce qui est faux pour le commun des mortels.
Avec des passages à 20% et quelques obstacles sur plusieurs hectomètres, il est préférable de descendre du vélo et la suite nous donnera raison.
Arrivé au magnifique lac, on bifurque sur la gauche pour le final : 5km et 740m de d+, autant est franc : plus de 14% de moyenne avec des passages à 18/20% autant dire que là aussi, les challenges, il y en a et il est quand même préférable dans certaines portions de monter à pieds car il faut garder des forces et de la lucidité pour la descente.
Finalement le sommet arrive assez vite mais attention à cette montée, il y a des passages aériens et il faut être très vigilant. Je le répète, soyez vigilant.
Du sommet, on pousse un peu jusqu’à arriver à la table d’orientation et là c’est une vue impressionnante sur les glaciers de la Vanoise de Gébroulaz, de Courchevel, du Mont-Blanc et de tout le massif du Mont Jovet qu’on a pile en face.
Après quelques photos, c’est le moment de la descente. Les premiers hectomètres sont extrêmement périlleux : le sentier est étroit, très étroit et il y a de la pente. Méfiance et vigilance. Ce passage reste un grand moment de vélo car on à l’impression de rouler sur une corde avec du vide autour !!
La descente jusqu’à Bozel alterne des portions avec des épingles extrêmement serrées, des lignes droites, du pentu, du trialisant, un peu de route forestière sur la fin, mais très peu et globalement toujours un sentier très étroit qui nécessite une attention de tous les instants : le bord amont du sentier reste très haut et il ne faut pas toucher le cintre et la pédale de ce côté-ci, sinon la suite n’est pas garantie.
N’hésitez pas à descendre du vélo dans les épingles serrées. De toute façons vous n’êtes pas filmés ni payé pour faire ça, alors pas de risques.
Le secteur de Bozel est donc plus riche en singles qu’il n’y parait. Après le massif du Mont Jovet et ses multiples variantes, en face la dent du Villard est tout aussi excellente !
 

Type: 
Ride
Workout_type: 
default
Date: 
2016-09-11T04:52:20Z
Avg Pace: 
9:20/km
Elevation: 
1439
Distance: 
22296.1
Moving time: 
12491
Activity id: 
708322547
Strava title: 
La Dent du Villard
Total photo count: 
13
Title: 
Story for La Dent du Villard
Summary Polyline: 
qdjtG}uqg@tFlBhD}EvBlLiAtMeHxYiDp_@qAjAeB|M\lUeBjKvAhFGfS}AlX~DrRe@cUpFq`@tDiJf@aKvA|FH{LhHsPlGeHz@sP|DcCzEzAtC_FdBsZcBeKxGgAnTk^vi@el@zP}CpVuQvMeY\oG~DcDq@yAuDl@cGvJkTbDjBM~@iIzNcVuT~DQdBiMzChFgEfB{J`HgE|AqFzDw@xGmKc]xEvK}K{I|AqMD~@sAaABIhClBc@eCdDcBoDIwEgAhMnB~K{Cj@iGyFjD~PhCf@sKVlG~CiJ]jEvC{GIpAzAyBm@rBnCkC?pBbB}DcB\xCqAbDw@}AqFpEmBaCW_KoASgCtReAyG{@h@_BxJyBjDnAnRyIkIaBtC^jDcCP{@|Bj@{BgCsI_AHmBnO{@cLsGvSwGyGkEzQ@vH_E~N~BzR_B{BeD|EeFsB
Average speed: 
1.785
Emmanuel FIANDINO , , ,
Login with Stravato post a comment

By the same author

More stories