Storyteller allows you to weave a narrative around your Strava data, and to share it with the world. Start here Login with Strava
Join the Storyteller Club on Strava. A simple way to let your followers know about Storyteller.
Maxime C., Courrières, Nord-Pas-de-Calais, France

Randonnée des carrières - 11 Novembre 2016

La semaine dernière je me baladais sur Facebook et j'y ai vu une affiche pour la Randonnée des carrières à Antoing, en Belgique. Gros évenement, 1500 personnes environ et une balade promise au travers des carrières de ciment à ciel ouvert Belges . Ca à l'air plutôt sympa et ça changera de notre paysage habituel. J'entraîne Cyril avec moi et nous voilà OK pour nous lever tôt un jour férié et aller rouler !

7h25, reveil difficile, il fait froid dehors, il a plu une bonne partie de la nuit, le sol va être gras aprés le passage de plus de 1000 vélos, mais tant pis, on fera avec !
Cela m'a aussi permis de tester le chargement des 2 VTT et tout ce qui va avec dans ma nouvelle voiture, test du feu passé ! :)

55km et 1h45 plus tard, nous voilà arrivés a Antoing, inscriptions et préparatifs, départ à 9h50 pour le 55Km, ou 45km peut-être car il est déjà tard.

Première partie assez "roulante", un assez grand mot car le terrain est un lit de boue bien grasse, j'ai pas mis mes pneus boue, j'aurai peut-être dû mais trop tard, on est devant le fait accompli, en plus j'ai oublié mon garde boue avant, tant pis ! 

Aprés 5km de chemin boueux, on arrive sur ce qui ressemble a un terril, une butte de terre noire amenagée pour la balade, un peu de montée et de descente, ca permet de décroter le vélo (et de tout recevoir dans la figure, accésoirement).
On traverse ensuite le canal de l'Escaut au bout de 11km, petit arret sur le pont : des grues, des zones de chargement pour peniches, on peut voir ce qui se trame pour nous, la carrière arrive !

Le KM14 marque l'entrée de la carrière, le ton est donné avec immense amats de cendres/gravier et un petit écriteau, "ENTREE CARRIERE, PRUDENCE"
Quelques centaines de mètres plus loin, un premier point de vue nous permet de voir dans quoi nous allons evoluer, c'est impréssionnant, nous sommes a 23m d'altitude et pourtant il y a bien 100m de dénivelé négatif devant nous, ça promet une belle balade !

Le parcours nous fait prendre le tour de la carrière avant d'y descendre, cela nous permet d'avoir différents points de vue. 


Puis nous passons devant les premiers engins de chantier démesurés.
On peut voir que le sol de la carrière commence a bien recouvrir les vélos en passant.
Enfin, avant de descendre dans la carrière, nous avons le droit de faire un peu de grimpette, sur un mont attenant a la carrière. Cette montée d'1KM se déroule en 3 phases, elle est en S, la première partie est une pente legère et roulante a environ 8%, demi-tour, deuxième partie plus pentue et accidentée 15% et enfin la dernière partie et une pente à 23-25% faite de boue grasse où la plupart des participants montent à pied et avec difficulté. J'ai reussi à faire cette montée complète sans mettre le pied à terre, tout en crabe avec la boue, mais ça a tenu ! Cool !
Nous voilà à 85m d'altitude environ, soit environ 180m au dessus de la carrière, et on est degeulasse, je n'arrive même plus a engager mes cales dans mes pédales auto, il aura fallu claquer les chaussures contre les pédales pour les débourrer un peu pour que ca clipse légèrement !

S'en suit la decente de ce mont, trés technique à cause de la boue, des ornières se sont crées et les pneus ont tendances à glisser au moindre changement de cap ou passage de racine/pierre. 
La descente continue jusqu'à revenir dans la carrière, au niveau du garage des engins de chantiers. Pause photo obligatoire devant ces monstres !


C'est trés simple, je mesure 1m87 plus quelques centimètres avec mes chaussures automatiques et j'arrive a la hauteur de l'axe de roue de ces grues, c'est gigantesque !

Nous continuons notre route pour la descente à la carrière, les organisateurs ont fait les choses bien, on a droit une descente de 800m environ et -15% totalement lisse avec juste quelques caillasses, vitesse de pointe et boue dans le visage, c'est partie !
55km/h dans la descente qui nous amene au fond jusqu'à un cul de sac, histoire de contempler la carrière d'en bas, nous sommes a -92m sous terre.
Aprés le reconfort, l'effort ! Il faut tout remonter, 800m de grimpette, heureusement pour nous, le terrain et roulant et "sec".
Une photo depuis le haut du chemin menant au fond, on voit Cyril en train de remonter.
La montée ne s'arrête pas là, en fait, on remonte jusqu'à sortir de la carrière, 3km de montée et 175m de dénivelé positif, ça grimpe, le plat pays qu'est la Belgique !! 

Une dernière photo dans la carrière, quasiment au sommet avant d'arriver au premier ravito à 23km, il est midi déjà, il va falloir qu'on raccourcisse la rando sinon a 16h, on est encore là !
On peut voir sur la dernière photo qu'il me manquait mon garde-boue avant qui m'aurait évité le soin du visage à la boue :-)
Le ravito est bien fourni et cerise sur le gateau, il y a de quoi nettoyer les vélos et de la graisse bien épaisse et un pinceau pour regraisser la chaine, ils font les choses bien les Belges ! 
En même temps, il s'agit de carrière de ciment alors je pense que si on laisse secher le vélo, le ciment prendra sur le vélo, et c'est la cata !

Nous decidons de repartir pour le 35km aprés le ravito afin de ne pas revenir trop tard au point de départ. Un Belge se joint à nous, nous roulons à 3 les kilomètres suivant, nous passons dans un bois avec une longue single trés technique du fait de la boue grasse, les obstacles sont nombreux, racines, pierres, petites montées faites de boue, autres cyclistes arrétés au milieu du chemins car bloqués, mais tout passe bien.

A la sortie du bois, nous reprenons le bitume, et une erreur d'aiguillage nous fait repartir vers la ville plus tôt que prévu, il est pas loin de 13h, alors nous nous résignons à en arréter là, nous aurons donc fait 29km au final en environ 3h.

A l'arrivée, la tombola pour gagner 6 vélos ne nous désigne pas gagnant, dommage, un passage par le bike wash et aux douches pour se changer.

Gros bémol, en se présentant a l'arrivée pour réclamer notre dû, une soupe avec du pain, on nous annonce qu'il n'y en a plus. Grosse déception, nous restons sur notre faim et nos illusions. En contre-partie on demande au moins un soft mais pareil, plus de soft dispo, seul reste de l'eau. 
Le nombre de participants s'est élevé a 1400, contre 1800 l'an dernier, je pensais que la nourriture aurait été prévue en conséquence, mais non.

C'est le seul point négatif de cette rando qui nous aura permis de découvrir de nouveaux paysages. Aller se balader dans une carrière n'est pas chose banale et c'était bien sympathique ! 
L'an prochain, si le temps est au rendez-vous, peut-être qu'on y retournera !

Voici la trace du parcours :

Type: 
Ride
Workout_type: 
default
Date: 
2016-11-11T08:26:26Z
Avg Pace: 
4:12/km
Elevation: 
425
Distance: 
29219.6
Moving time: 
7368
Activity id: 
772255414
Strava title: 
Rando des carrières 30km improvisés
Total photo count: 
2
Title: 
Randonnée des carrières - 11 Novembre 2016
Summary Polyline: 
m{ssHsq`TwA|Nv@Z~@qHyCp@|CBFuAXzC~At@t@zJzDuA\nW~JjENxDvEnDbDzIxE`v@kEsGkCa@kBwK}EmIcLsHcUdNqHsQcAgJyEjCcKEzAbKcT~V{AlHvAxHaC`HsDeAp@RHuBiCeG~C_AhAaF`B}@qE_FoNrC?bCxHbSuAdDwQkVf[{_@~J{EbBgD@eGrUiLgN_@wQnEiD|B}AnH{E^sUhf@v@nEeDdL{A~AoAmCkCxFbAbC_A`@uRg\sHa]wG{MAwA~BaBkG}EiFJcGuFdE{LjEfDlEkGlAePiCrDeBqDlEaAdB}H~L~LvDpKlETlAxDm@dCzCvDbf@}X@mBgBb@yDyLb@oQxB{DbErFxDlAsHBvEhHhQOoVnEmA{La@tJrAnDbFbAlWiGsEwKqN?cEsAg@uBvQx@dTbOvJgDToBhE}B?eBsHuIw@kDiSS}GkGuAgHhBzGlGfG`TXlApEvFlGXvCkFhIuJbCuBpUeL\gAfCoMnE}AgKyBaAcP`KBpEaCjLgJfF{JqFeJjE\rChCfAEzCxBkGxFpDRpAmDfGFtFlEkAjBdN|AQ|[et@lKeKaDrApNqEng@uBfEzAxKgCjBuCwFcDb@sF
Average speed: 
3.966
Language: 
French
Cover image: 
https://dgtzuqphqg23d.cloudfront.net/wujr5l6Y0-cUYl8KWPixBh3apR8E6JXqzjyUe4zOPB4-1023x576.jpg
Maxime C., Courrières, Nord-Pas-de-Calais, France
Login with Stravato post a comment

By the same author

More stories